Lors d'une réunion entre élus et population du quartier, sur le projet d'aménagement de cette Esplanade, la "voituromanie" a de nouveau frappé (voir compte rendu de Sud-Ouest dans l'article "Verdure contre voitures").

tonens_garona_04_reduit


"Où va-t-on pouvoir se garer ?"
Pour aller aux deux cafés, au laboratoire d'analyses, pour voiturer les enfants à l'école...

Il faudrait donc que ce magnifique belvédère reste un parking...

Bravo à l'élue de la ville, Germaine Canclaud, qui a répondu que faire plus de marche à pied ne nuirait pas !

Mais d'où viennent donc ces enfants qui ne peuvent aller à l'école qu'en voiture ? Est-ce bien les éduquer ?

Et les bars ?

On leur propose un agrandissement de leurs terrasses avec vue sur val de Garonne jusqu'aux collines du Queyran... Alléchant, non ?
Les habitués qui viennent en voiture (donc de loin, on suppose...), s'ils sont vraiment gênés pour se garer, finiront par trouver d'autres points de chute, au bord de la D813, par exemple.
Et la composition de la clientèle évoluera progressivement... Il y aura davantage d'esthètes, des gens du quartier ou d'un peu plus loin, des promeneurs, et même des touristes (par exemple ceux qui sont au camping de Tonneins).

Tout ce monde viendra à pied ou à vélo, ou acceptera de se garer plus loin et de faire 100 m à pied...