Parfois le soir à Tonneins, il fait beau, et  on a  (enfin,  "j'ai"...) envie de sortir prendre l'air et voir du monde. "Voir Garonne", aussi.
Mettons qu'il soit environ 19 heures. C'est l'heure fatidique où les commerces ferment.

Je sors de ma tannière du cours de la Marne et le remonte...
Pas de nouveauté ?  Si, les travaux dans les énormes maisons  au-dessus  de la boulangerie de la rue de la Serrurerie ont légèrement progressé. De la rue, rien de spectaculaire, la façade reste lépreuse, et les portes sont maintenant obstruées par des planches.
Sinon, pas grand chose de nouveau.

cours_de_la_marne

Le cours de la Marne est toujours cette artère sinistrée qui pourrait être jolie et animée.
Un jour peut-être...
sûrement, même !

Au bout du cours, le bar "le Sporting" (si je ne me trompe pas) n'a pas encore fermé. Fumeurs sur le trottoir, suivant  la nouvelle loi, et des piliers de bar dans la pénombre du bar qui a déjà fermé à moitié ses rideaux de fer.

J'arrive donc sur le belvédère, ou place Jean Jaurés (ex place du Château).
Un groupe de maghrébins d'âge mûr discute sur un banc.
Personne d'autre. Je vais au parapet faire mon inspection rituelle sur Garonne, et arribère (la plaine de Garonne , pour ceux qui ne le savent pas encore, mais c'est la dernière fois que je le dis !).
Comme il fait beau, le paysage est beau. Cette arribère, c'est quelque chose !

tonens_arriba_eskerra12

Bon, ça, c'était un jour de temps gris...

A chaque fois, je pense qu'elle est inondable, et que Garonne peut se faire menaçante. Par ce fait, l'arribère est protégée de la rurbanisation : vieilles et adorables bordes, champs, bousquets ou peupleraies par ci par là. Un paradis agricole, mais... n'était-ce pas mieux jadis ? C'était là "le jardin maraîcher du Lot-et-Garonne" ?

tonens_sent_german_vist_deu_bethveser

Bon, je vais pas prendre racine ici sur le parapet... J'oblique vers le cours de l'Yser et lance un petit salut aux maghrebins qui  ne s'y attendaient probablement pas. Certains répondent. Ils me connaissent sûrement de vue, mais on est séparé par cette barrière culturelle ou ethnique ou sociale qui traumatise Tonneins : "les arabes" d'un côté, les "vieux tonneinquais" de l'autre.
En fait, c'est plus compliqué : il y a aussi des nouveaux tonneinquais qui ne sont pas "arabes", et se répartissent dans une série de sous-groupes très divers, et qui ne parlent pas non plus beaucoup entre eux.

Je passe devant "La Bourse de l'Immobilier". Avant, il y a eu là un magasin de produits italiens. On tombe dans la banalité...
Et je m'engage dans le Cours de l'Yser. "rue pas vraiment avenante (la ville non plus d'ailleurs)" dit le guide du routard  du Sud-ouest de de 1999...
Pas un chat. De temps en temps des voitures, certains passent vite...

tonens_descente_maison_passeur

A la réflexion, le Cours de l'Yser pourrait  être une corniche sur Garonne. Bien sûr,  il y a des maisons qui barrent la vue, et il n'est pas question de les démolir, surtout que certaines sont bien.
Mais ménager des interstices, pour que le promeneur ait une petite vision "arribère" tous les 50 m environ...
Là, il faut une politique municipale de veille et de préemption : acheter les maisons en vente, ménager les balcons ou interstices visuels, revendre avec la plus-value induite par la revalorisation du quartier....

tonens_ostau_cours_yser_2008_01

Il y a de belles maisons, mais hélas parfois bien décrépies (si on peut dire ça pour une maison de pierre).

Il y a une maison vaguement basco-landaise assez décrépie, mais prometteuse. Ses murs auraient pu laisser passer le regard au travers des trous carrés  de leur dentelle de ciment, mais hélas tout est obstrué.
On pourrait faire là un petit hôtel sympa. Oui, je sais, "on peut pas stationner". Et le tourisme doux, vous connaissez ?

Je remarque aussi qu'à certains endroits le cours de l'Yser est assez large. Enfin, pas trop étroit.

tonens_cours_yser_2008_02

On pourrait y planter des petits arbres. Je pense à des "faux acacias". En plus, ça sent bon à la floraison (les faux acacias, "robiniers" pour les connaisseurs).
Pour rendre la rue avenante, quoi, et que tonneinquais et visiteurs aient envie d'y faire leur paseo du soir...

tonens_cours_yser_2008_02_arrang_

Ca pourrait être comme ça (ébauche).
Je vais continuer le dessin pour y faire passer des piétons et des cyclistes, et ouvrir quelques volets !

[A suivre...]