Je vous propose deux nouveaux repas chansons  :
- le samedi 6 février 2010
- le samedi 27 février 2010

Sauf si vous êtes déjà inscrit, je vous demande, si vous voulez venir, de me
le dire par mail ou en commentaire de ce message, en indiquant le nombre de personnes, et me précisant la
date, et si vous souhaitez participer au repas avant la séance chansons.

Horaire : c'est samedi à midi pour le repas, et 14 h pour les chansons.
On peut venir seulement pour le repas, ou seulement pour les chansons, ou pour
les deux.

Adresse : chez moi au 98 cours de la Marne ; tel 0 952 702 684

Principe du "porteteni"* : chacun apporte de quoi manger et de quoi chanter, et
on partage.

Pour les chansons, prévoir de distribuer sur papier les paroles des chansons
que vous apporterez...
Mais il n'est pas nécessaire de renouveler complètement le répertoire d'une
fois sur l'autre : au contraire, certaines chansons méritent d'être
re-chantées, pour le plaisir de bien les chanter...

Répertoire du 1er porteteni (pour vous donner une idée) :
Besame mucho
Dalida : Bambino
Les fêtes de Mauléon
Nougaro : Armstrong
Brassens : l'Auvergnat
Bèth Cèu de Pau
L'immortèla
Garonne (chantée par Michel Bugaret, de la chorale de Varès)
The Scarborough Fair
Early One Morning
Ferrat : Que la montagne est belle
Ay linda amiga (à deux voix par les "divas")
Bobby Lapointe : Aragon et Castille (à deux voix par les "divas")
Viens Poupoule (un peu grivois !)
Hugues Auffray : Santiano
Feuilles mortes (chanson qui, selon l'anecdote contée par le participant qui
l'a proposée, identifie la France jusqu'en Chine, mais je ne suis plus sûr du
titre)
Piaf et Adamo : plusieurs chansons
Et encore d'autres...

Avec l'arrivée des beaux jours, nous pourrions faire ces porteteni à l'extérieur, et aussi nous insérer dans des fêtes existantes, comme celle de Dax, et son estanquet/bodeguita des "Cantadores"du cercle choral dacquois

*porteteni = porte te'n i = porte toi-z-en-y ; nom de lieu courant en Gascogne, inspiré peut-être par la formule "porte te'n i se'n bos" (porte toi-z-en-y si tu en veux) qui signifie "si tu le veux, apporte-le". Une philosophie de l'auberge espagnole ?-)